Tony Hawk se confie sur sa forme physique dans un interview chez The New York Times
The New York Times

Tony Hawk se confie sur sa forme physique dans un interview chez The New York Times

0 Shares
0
0
0

Même les légendes ne peuvent échapper au temps qui passe. A 52 ans, Tony Hawk a fait quelques confidences à propos de son état de santé chez The New York Times. Pour rappel, le skateur de Vans a déjà annoncé qu’il mettait de côté les 540° et les 720°, des tricks bien trop risqués et effrayants maintenant qu’il a dépassé la cinquantaine.

The New York Times: Comment te sens-tu physiquement ces jours-ci?

Tony Hawk: Il y a des tricks que je ne veux plus essayer car le risque l’emporte de loin sur la récompense. Il y a des tricks que je tenais pour acquis, et c’est comme si, je n’avais plus vraiment grand-chose à en tirer à moins que j’en décide autrement […]. Mais je suis bien conscient du prix que cela peut couter à la moindre erreur. Cela peut être dévastateur. ça ne m’intéresse donc plus. A propos de l’état de mon corps? Je me sens en bonne santé. Mon cou est super raide. C’est probablement le seul problème persistant qui ne s’améliore pas. Tu sais quand t’appelles quelqu’un et qu’il doit se retourner pour regarder? Moi quand je me retourne, tu vas te dire: “Oh, mais qu’est-ce qui ne va pas avec ton cou?”

The New York Times: Tu penses que tu arrêteras un jour de skater?

Tony Hawk: Si mes compétences disparaissent vraiment et les mouvements aussi, je ne me montrerai plus en public. Je ne m’exposerai pas. Mais je skaterai toujours.

Cet interview, disponible en totalité sur le site de The New York Times, offre un aperçu de la manière dont Tony appréhende le fait de murir et démontre fatalement que le skate n’est pas for ever comme on pouvait le penser quand on était des kids. L’âge et la forme physique sont des éléments à prendre en compte alors profitons des dernières années de skate de Tony.

Laisser un commentaire

You May Also Like