La légende Jeff Grosso est décédé à l’âge de 51 ans

52 Shares
52
0
0

Jeff Grosso, le légendaire skateur, roi de la vert et animateur de la série Love Letters To Skateboarding est décédé le 31 mars 2020 à l'âge de 51 ans. L'information a été confirmée par le magazine en ligne Transworld Skateboarding qui lui a aussi rendu hommage dans un texte magnifique :

“Jeff était était unique, drôle, un enfoiré rempli d'opiniâtreté et avisé qui aimait le skate et il en a toujours gardé cet esprit. Son émission Love Letters était un moyen pour lui d'éduquer les jeunes et les générations futures sur la provenance de cet esprit et de cette attitude afin cela puisse continuer d'une certaine manière et ne pas être oublié, et nous l'aimions pour cela. Il a toujours parlé pour les exclus, les inadaptés, les marginaux qui ont rendu le skateboard si génial et si spécial. Il était le représentant du peuple! Mec, celle-ci fait mal.”


Tony Haw, autre légende du skate a déclaré: “Jeff était un vrai skateur à la base, et une grande source de divertissement, de perspicacité et de philosophie pour une jeune génération. J'ai eu la chance de skater avec lui au cours des quatre dernières décennies et j'ai parfois figuré dans sa série Vans’s Love Letters. ” Il a ajouté: “le skateboard a eu la chance de l'avoir comme ambassadeur et gardien de son histoire. Il était également un bon père, ce qui est évident au vu de ses derniers posts sur les réseaux sociaux. Merci Jeff, les mots ne peuvent pas décrire combien tu nous manqueras. “

Provocateur et gardien du temple de l'histoire du skate, Jeff Grosso était connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche et était généralement juste dans ses observations. Il a façonné sa légende grâce à une carrière accomplie dans le skate vert et était devenu depuis quelques année commentateur sur les Vans Park Series et un historien du skate dans la série des Lover Letters de Vans. Jeff est décédé à son domicile (1968-2020). Aucune information concernant les circonstances de sa mort n'ont été communiquées. Toutes nos condoléances vont à sa famille et ses amis.

View this post on Instagram

Today we have the terrible task of saying a heartbreaking goodbye to beloved verticalist, commentator and friend of the mag Jeff Grosso. Jeff went from number-one amateur to 80s superstar to cautionary tale and back again. His latest role as lovable curmudgeon, host of his own history-packed web series and keeper of skateboarding’s righteousness, unafraid to offend or annoy in his quest to educate, was by far his greatest – second only to being Oliver’s dad. Ripping ’til the end, he became an unlikely mentor to the generations that followed – from Muska and Tom, to Lizzie and Brighton – always cheering, heckling or offering advice. Jeff could be as gentle and sincere as he could be hilarious and hard, (on the coping and himself.) He ALWAYS skated with style. His grinds were long, his backside airs were head high and his handplants were stalled out and sadder than a funeral. He will be sorely, sorely missed. Our hearts go out to his family and many friends. RIP @grossosucks ❤️ – Michael Burnett

A post shared by THRASHER MAGAZINE (@thrashermag) on


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like