Krak : Le premier réseau social pour les skateurs

Krak : Le premier réseau social pour les skateurs

0 Shares
0
0
0

«Où sont les skaters et les spots?», c’est la question que Kevin Straszburger s’est posé en arrivant à Singapour l’année dernière. «Je skate depuis plus de 13 ans et je me suis rendu compte qu’il n’y avait toujours pas de solutions pour trouver des spots dans une ville que tu ne connais pas», raconte le fondateur de Krak. De retour en France, il commence à en parler autour de lui et en bon passionné d’applications , il pense à la géolocalisation du skate.

Voici donc le premier réseau social créé par des skaters pour les skateurs! Krak est une appli qui ressemble un peu à instagram et qui permet de partager des photos, des vidéos, des spots favoris ou nouvellement découverts avec ses amis et plus largement, la communauté des skaters! Mais c’est également un moyen de savoir où trouver des skateurs dans une ville grâce à la géolocalisation. C’est une toute nouvelle plateforme qui attend vos commentaires pour être améliorer. Vous pouvez la télécharger sur l’Apple Store (https://itunes.apple.com/fr/app/id916474561?mt=8)

«A force d’en discuter, l’idée d’un outil qui reconnait les figures est arrivée», ajoute Kevin. Krak a donc une double vocation. Performer grâce aux statistiques transmises à une application pour smartphone sur ses tricks et chutes ce qui «permet de rester motivé». Et faire des rencontres grâce à la localisation des usagers et des spots: «ça motive aussi car on peut savoir qui a fait la meilleur figure sur ce spot ou qui y est allé le premier».

La team Krak a intégré la cinquième saison de l’incubateur parisien Camping. Pour parfaire leur recherche, ils ont fait tester des prototypes à une cinquantaine de skateurs à Paris et à Londres. «Ça m’a tout de suite intéressé» , avance Romain, skateur parisien depuis 8 ans. Pour ce jeune homme ouvert sur les nouvelles technologies et les applications de running, «c’est une évolution à laquelle il fallait s’attendre, c’est un concept super intéressant». Quant à la géolocalisation, «ça fera l’unanimité car c’est quelque chose de top de pouvoir trouver où skater et faire des rencontres». Choisie par l’accélérateur Seedcamp, l’équipe de Krak est partie fin mars au paradis du skate : Los Angeles. Pour Kevin, «les moyens pour se développer y sont les plus nombreux». Sous le soleil et les rampes de la Californie, aucun doute qu’ils trouveront leur public.

Krak application

2 comments

Laisser un commentaire

You May Also Like