Skate shop Le 39

À la découverte du 39, le nouveau skate shop parisien

1 Shares
1
0
0
skatedeluxe Skate Shop

À l’occasion de l’ouverture du nouveau skate shop parisien Le 39, rue Etienne Marcel non loin de mon spot local Léon Cladel, j’ai été rencontrer les personnes derrière ce projet et connaître un peu mieux leurs aspirations derrière ce projet. 

Pouvez-vous vous présenter ?

Romain Marit 32 ans, skateur depuis ses 11 ans, je travaille dans l’industrie du skate depuis 2015. J’ai collaboré une année avec De Paris Year Book, Nike SB au marketing. J’avais ainsi pu participer à l’organisation de le Garage Paris ou encore la célébration des 10 ans de la Janoski. Chez le 39, je suis store manager. C’est-à-dire faire en sorte que le magasin soit viable économiquement, travailler en parallèle sur l’image en tandem avec Gorka. J’anime aussi une partie des réseaux sociaux et je conseille les clients.

Jimmy Larkz, 28 ans, je skate depuis une vingtaine d’années. Je suis vendeur/conseiller. En parallèle de mon taf, je produis de la vidéo de skate à travers le projet 3CCDje skate, je fais des tournées entre autres.

Gorka, Responsable du magasin.

Le shop est rattaché au groupe Shinzo, pouvez-vous m’expliquer le lien entre le 39 et Shinzo ?

Gorka: chaque magasin Shinzo sur la rue Etienne Marcel est dédié à un sport. Et nous le 39 nous, nous sommes la poursuite de cette idée. Nous en tant que skateurs, nous souhaitions avoir notre propre image. Nous avons de la chance de les avoir en soutien, mais nous restons indépendants au niveau de la sélection des marques, des produits, du team, de l’image que nous souhaitons véhiculer. Quelque part, nous avons un libre accès et nous disposons à la fois d’un soutien financier. Ils savent qu’ils se lancent dans le skate avec des personnes de confiance et expérimentées.

Quel est votre objectif avec le shop, quelles aspirations nourrissez-vous à travers ce projet ?

Jimmy Larkz: nous avons envie de faire des choses positives pour la communauté. Nous avons pas mal d’idées. Nous souhaiterions prochainement créer des événements à l’intérieur du shop. Par exemple, nous avons comme idée de proposer tous les vendredis des séances de visionnage d’anciennes vidéos de skate aux plus jeunes afin de nourrir leur culture skate.

“L’autre jour, j’ai un kid qui est venu au shop et m’a demandé qui était Ed Templeton”

L’autre jour, j’ai un kid qui est venu au shop et m’a demandé qui était Ed Templeton. Ils ne vont pas la trouver tout seul la culture. Les plus jeunes consomment Instagram et ses flux constants chaque jour. La transmission du savoir, c’est ce que nous aimerions apporter aussi.

Ce n’est pas fou d’ouvrir un shop physique aujourd’hui alors que la concurrence faire rage sur les internets ?

Romain Marit: dans les commerces spécialisés comme le nôtre, je ne pense pas, parce qu’il y a toujours besoin de contact client. Alors oui avec les nouvelles générations c’est plus simple d’acheter une board sur Internet. Mais la personne pointilleuse qui sait par exemple qu’elle veut tant de wheel base, aura besoin de tester la board elle-même, de mettre ses pieds dessus, elle aura besoin de voir le shape, de se projeter avec. Et au-delà de la partie matérielle, il y a aussi l’aspect humain. Nous, par exemple quand nous avons commencé à skater et que nous allions au shop, ce n’était pas que pour acheter un produit. C’était aussi pour qu’il y ait un échange avec l’acteur local, une sorte d’interaction, d’apprentissage qui se fait aussi des plus vieux vers les plus jeunes. Donc je dirai que les shops locaux sont essentiels. Par ailleurs, nous disposerons prochainement d’un site web.

Dans le quartier, vous êtes maintenant une poignée de shops avec Arrow and BeastElement Paris, Wasted entre autres. Comment se déroule la cohabitation ?

Romain Marit:dans le quartier, les shops que tu as cités proposent des produits assez spécifiques. Nous, nous avons une gamme plutôt large donc quelque part nous nous complétons. Nous vivons très bien en communauté. Et en plus de cela, nous nous aidons les uns, les autres. Si nous ne disposons pas d’une pièce, nous envoyons le client vers les autres shops et vice-versa. Et puis comme tu as pu le voir pour le Go Skateboarding Day, nous avons créé un event tous ensemble avec les shops du quartier et c’était très lourd. Il y a beaucoup de solidarité entre nous.

Comment se positionne le 39, qu’est-ce qui le différencie des autres shops ?

Jimmy Larkz:en plus d’avoir des vendeurs qui skatent très bien et délivrent de très bons conseils, nous disposons d’une salle d’expo qui nous permettra d’organiser des événements dans le shop. Nous aimerions nous servir de ce lieu pour organiser des AVP -comme cela avait le cas lors de l’avant-première de la street part de Seb Mouron pendant l’inauguration.– , encourager des skateurs qui font de la vidéo, de la photo, de l’art plus globalement. C’est également notre rôle de mettre en avant la scène autrement que par le skate.

Romain Marit: et puis accessoirement, le shop se différencie également de par sa présentation. Le sol est en granite comme les modules de République et juste devant tu as la petite marche qui est skatable. Elle est parfaite pour y taper des slappies. Dans la présentation, nous avons essayé de lui donner un aspect premium.

Est-ce que shop premium rime avec prix exorbitants  ?

Jimmy Larkz:non pas du tout. En revanche, nous sommes très sélectifs dans les choix des marques et des produits. Nous allons surtout être premium au niveau du service, ce sol en granite sur lequel tu marches par exemple ahaha. Nous essayons en plus de mettre en avant des plus petites marques entre guillemets comme Skate Café, Studio de Montréal, etc.

Un petit mot sur la team ?

Gorka: lteam est composée principalement de jeunes. Il y a pas mal de kids qui montent et nous essayons d’en soutenir quelques-uns. Nous essayons de prendre ceux qui ont en plus d’avoir un très bon niveau, sont cools et faciles à vivre comme le petit Felix.

Quels sont vos projets à venir ?

Gorka: pour la rentrée, nous allons mettre en place des séances de visionnage d’anciennes vidéos. Nous sommes encore en train de régler quelques détails. D’autres événements sont en préparation et nous communiquerons tout cela via notre compte instagram que nous vous invitons à suivre @Le39

Laisser un commentaire

You May Also Like