L'actualité de la glisse

Des planches à 30.000 $ ! Qu’est-ce qui rend ces boards aussi chères ?

mai 09, 2015

Combien dépensez-vous en moyenne pour une board? 30, 50, 70 euros? Peut-être vous êtes-vous déjà acheté une édition limitée un peu plus chère que vous avez soigneusement accroché à votre mur. Mais soyons honnêtes, vous n’avez jamais dépensé plus de 150€ voir 200€ (ce qui est déjà énorme!) pour une board?!

Sur le site de The Skateroom, vous trouverez des boards allant de 160€ à 4 850€! Vous allez me dire “Quoi? Mais c’est n’importe quoi, c’est super cher!!!”, mais calmez-vous, c’est pour la bonne cause. En effet, The Skateroom (association à but non lucratif belge) fait appel à des artistes et leur propose de transformer de banales planches de skate en oeuvres d’art. Tout ça dans le but de reverser les bénéfices à des associations qui oeuvrent au mieux-être des enfants à travers le monde par le biais de l’art et du skateboard!

Dernièrement, c’est Paul McCarthy, artiste plus que controversé – souvenez-vous du “plug anal” de la place Vendôme, qui avait fait débat – qui a participé au projet en proposant un set de 10 boards pour environ 30 000 € au total (320€ l’unité). Il s’est inspiré d’oeuvres datant des années 1972 à 1983. On y retrouve des têtes décapitées de personnages qui ont bercé notre enfance ou encore des emballages de produits bien connus pourrissants.

Paul McCarthy board project
Image de theskateroom.com

Parmi les artistes qui ont répondu présents, on retrouve Ai Weiwei, Banksy ou encore ROA. Mais également certains disparus comme Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat ou Keith Haring.

Les artistes sont invités à aller à la rencontre de la culture de la glisse et de ses acteurs afin de s’en inspirer dans le but de créer des pièces qui mêlent l’art contemporain et le monde du skate. C’est d’ailleurs, aussi, souvent un nouveau support sur lequel ils créent de nouvelles oeuvres.

La principale association qui bénéficie des fonds récoltés, c’est Skateistan (dont on vous avez parlé il y a quelques mois) qui s’est développé en Afghanistan (supporté par Ai Weiwei et Andy Hope), au Cambodge (parrainé par ROA et Araki) et en Afrique du Sud (récemment soutenu par Paul McCarthy). Le principal objectif de The Skateroom est de transformer la planche à roulettes en outils émancipateur de la jeunesse en galère!

Donc si un jour vous voulez refaire la déco de votre intérieur, pensez à vous rendre sur le site des belges, The Skateroom, qui allie art et skate. Vous pourrez vous achetez une board customisée par un artiste mondialement reconnu (en édition limitée) et par la même occasion, vous participerez au développement d’une association humanitaire qui vient en aide aux enfants en les sortant de la rue par le biais du skate…plutôt pas mal comme rapport qualité-prix, non?!

Sources: The Skateroom

You Might Also Like

Laisser un commentaire